Baromètre parlons vélo des villes cyclables : une enquête auprès des usagers du vélo

À l’occasion de la semaine européenne de la mobilité, la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) et ses partenaires lancent la seconde édition de l’enquête nationale intitulée «Baromètre parlons vélo des villes cyclables 2019». Cette seconde édition ne se contentera pas de classer les villes entre elles, mais elle fournira également des analyses comparatives fines sur l’évolution des différents indicateurs entre 2017 et 2019, au sein de Pont-à-Mousson. Les résultats détermineront si les villes sont favorables à la pratique du vélo et si leur politique cyclable a évolué en deux ans. De plus, ils permettront aux collectivités de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à vélo.

Une enquête en ligne pour tous les cyclistes

L’enquête est disponible en ligne sur www.parlons-velo.fr jusqu’au 30 novembre 2019

et s’adresse à tous les cyclistes de France, actuels et potentiels, quels que soient leur âge, leur genre ou la fréquence de leurs déplacements. Elle comporte une série de questions classées en cinq catégories : ressenti général, sécurité, confort, importance accordée par la ville au vélo, et enfin stationnement et services vélo.

Un classement des villes cyclables... et surtout un suivi des évolutions

Si comparer les villes de taille similaire peut constituer un levier de motivation des collectivités, le principal intérêt du baromètre sera d’identifier les points qui ont connu le plus d'avancées et ceux à fort potentiel d'amélioration des politiques cyclables.

Les résultats seront de précieux atouts pour analyser la situation actuelle et nous espérons que la collectivité y verra des pistes pour développer et améliorer la pratique du vélo.

Quelques chiffres de 2017

A l’issue de la première édition du baromètre parlons vélo des villes cyclables, 113 000 réponses ont été collectées dans près de 400 communes réparties sur tout le territoire français, DOM-TOM inclus.

A Pont-à-Mousson 75 cyclistes avaient participé.

En 2017, les résultats n'étaient pas très flatteurs pour la ville qui avait obtenu une moyenne de 2,40 sur 6 (défavorable).

Les points forts à retenir :

  • pas de conflits entre cyclistes et piétons
  • parking vélo à la gare SNCF

Les points faibles les plus remarqués :

  • l'absence de réseau cyclable complet et sans coupure
  • l'absence de réparateur vélo et de location de vélo

Les points noirs les plus souvent cités :

  • le pont gélot
  • le centre ville : rue Victor Hugo, place Duroc, rue Gambetta

Les résultats seront publiés début 2020.

PAM A VELO: Béatrice Richard

Informations supplémentaires