La boucle de la Moselle
Est une vieille connaissance
Et c’est traditionnel
Daniel et Francis donnent la cadence

Aujourd’hui 5 septembre
Dix-neuf cyclos sont partis
Tous ont quitté leur robe de chambre
Pour être prêts à huit heures et demie

C’est une joyeuse colonie
Aux maillots multicolores
Qui pédale en harmonie
Sans ménager ses efforts

De crevaisons en déviations
Il faudra bien arriver
Jusqu’à tout là-bas Neuves-Maisons
Pour enfin se restaurer

A 12 h 30 c’est chose faite
Les voilà tous attablés
Pas le temps de faire la sieste
Il faut penser à rentrer

Le soleil est radieux
La température idéale
Pourtant certains peureux
Accélèrent le coup de pédale

Craignant que les cieux
Soudain ne se fâchent
Et ne déversent sur eux
La plus sévère des draches

A Toul, l’arrêt s’avère primordial
Pour fixer l’éternel souvenir
Justement, voici sa cathédrale
Tous se fendent donc d’un joli sourire

Sitôt le cliché pris
Les revoilà en selle
Appréciant la voirie
Boucle de la Moselle

Arrivés à Dieulouard
Ils se sont aperçus
Tous ces gentils trouillards
Qu’ici il avait plu

Encore quelques coups de pédalier
Voici au loin Pont-à-Mousson
Les 136 bornes sont bouclées
Vive le retour à la maison

Ah qu’elle fut bien belle cette journée
Sans un brin de vent ni ondée
Il faudra la réitérer
Rendez-vous la prochaine année