Photos

Hu2019 06 29 07 26 55 gtdvit vététistes, un routier et trois accompagnatrices ont participé à cette huitième « Grande Traversée » du 29/06 au 7/07 2019. Nous avons effectué cette randonnée de Barcelonnette à Manosque, son tracé surplombe le Verdon de sa source jusqu’à son confluent avec la Durance. Nous avons parcouru près de 300 km pour environ 9000 m de dénivelé.

Nous avons d’abord grimpé le col d’Allos pour atteindre les superbes paysages de haute montagne, après Thorame se sont succédées de rudes collines , des barres rocheuses et de longs plateaux , les herbages des montagnes laissant place à une végétation plus méridionale au fur et à mesure de notre descente. Ces montagnes sont pâturées par de nombreux troupeaux de moutons et nous avons eu plusieurs fois la visite de grands chiens de berger qui venaient nous renifler tandis qu’un peu plus loin le patou se tenait prêt à intervenir.

Nous avons admiré pleinement la variété des montagnes, les points de vue vertigineux sur le ruban vert du Verdon, sur ses retenues de Castillon, Sainte Croix, Saint Laurent, Esparon. Les villes et villages sont typiques et mis en valeur : Colmars, Castellane, Quinson entre autres et nous avons traversé d’émouvants hameaux abandonnés ou ressuscités.2019 07 01 14 48 43 gtdv

L’accueil et la qualité des gîtes d’étape de Barcelonnette, Colmars, La Colle, St André, Vénascle, Quinson et Manosque sont à retenir ;nous souhaitons que la rénovation de celui de Rougon se passe au mieux car l’accueil de la gérante était sympathique et sa crêperie excellente.

Le balisage était abondant et paraissait récent.

MAIS… (Naturellement !)

Nous avons trouvé que ce tracé emprunte trop souvent des chemins de randonnées pédestres, car si les descentes sont pratiquement toujours réalisables, les montées « tout droit » dans les rochers ou la caillasse contraignent à de longs et pénibles portages de vélo ,le pire ayant été la grimpée aux lacs de Lignin puis à la Baisse du Détroit et son passage dangereux dans les éboulis .Nous avions auparavant dû franchir plusieurs zones où des pins déracinés et emmêlés barraient l’étroit sentier. Au final de cette étape, nous avons porté et tiré nos vtt sur près de 7 km. Le cirque qui nous dominait était fantastique mais à découvrir à pied. C’est dommage, nous n’avions jamais dans nos autres traversées, même l’Alpes-Provence, rencontré autant de raidillons qui entamaient notre plaisir de rouler.

La chance était de notre côté, quand des orages nous ont surpris en montagne, un appentis de berger puis une petite chapelle se sont présentés pour nous abriter. Un routier souhaitait se convertir en nous accompagnant et s’il a usé ses semelles et a fait quelques chutes, il a terminé en bonne forme, bravo pour sa ténacité. Aucun autre incident important pour les autres à part quelques égratignures .

L’ambiance a été fort conviviale, pas seulement lors des apéros et repas, mais aussi lors des galères, les râles et jurons ne servant qu’à se défouler pour mieux avancer. Nos accompagnatrices, chauffeuses, coursières, infirmières…, ont contribué avec beaucoup de dévouement à la réussite de cette traversée, un immense merci à ces dames.

Merci à Philippe qui a organisé méthodiquement tous les éléments de ce séjour. Merci à la ville qui nous a fourni le minibus qui tirait la remorque. Merci à tous pour ces bons moments passés.

Pascal KRAJCARZ

Photos