Daniel a dit que l’on se serait cru à la fête des jonquilles. C’est vrai que la plupart, parmi la vingtaine de cyclos au départ ce matin-là, avaient revêtu leur gilet jaune.

Une vingtaine d’aficionados de longs parcours, prirent le départ en ce frileux, mais ensoleillé, matin de septembre pour s’attaquer à la fameuse boucle de la Moselle. Une jolie balade effectuée en grande partie sur voies vertes et pistes cyclables mais avec toujours son lot de déviations et cafouillages au niveau de Nancy. A Jarville, l’érudit Daniel nous conta l’histoire de cette écluse que Napoléon III avait élargie pour faciliter le passage et le croisement de deux bateaux. Malheureusement, lorsqu’en 2012 il fallut la rénover suite à un éboulis, ladite écluse retrouva sa forme initiale et depuis les bateaux attendent à un bout que les autres passent. Au 21e siècle, on n’a pas fait mieux que Napo III, au 19e !!! Voilà pour la petite histoire. Quelques tours de roues plus loin, petite pause pour refaire le plein d’énergie, ôter les gilets jaunes car le soleil hauffait dur à présent, vider quelques vessies... les langues allaient bon train. Nous repartîmes alors lein d’entrain. A midi tapantes, nous arrivâmes à Neuneu où ous engloutîmes notre repas en moins de deux. Vite, vite en selle ! S’agit pas de s’endormir il faut songer à epartir. Voilà Toul, nous posâmes pour la traditionnelle photo avec la cathédrale en arrière-plan. Gondreville, Fontenoy, Aingeray, Liverdun… les villages défilèrent et chemin faisant, nous arrivâmes certains fourbus, d’autres moins, à Pont-à-Mousson. A déplorer, trois petites chutes, flûte ! Sans gravité, pas de quoi s’inquiéter. Une très jolie ournée. Merci Daniel.